Guy Cotten. Route pêche, mer belle.

guy-cotten-mer-belle-hommage-reuz-2013

Hommage à Guy Cotten

J’ai appris hier que Guy Cotten était parti en mer, d’un de ces longs voyages dont on ne revient pas. Je suis sûr qu’avant d’embarquer il n’a pas oublié d’enfiler son ciré jaune, estampillé du petit marin qui sillonne la planète de part en part, sur toutes les mers du globe depuis près de cinquante ans. Je connaissais Guy pour l’avoir côtoyé en Ville-Close dans les années soixante dix, quand il avait ouvert une petite échoppe pour vendre en direct ses vêtements de mer et aussi pour avoir une vitrine, vanter sa marque aux nombreux touristes qui passaient par ce point névralgique de Concarneau la belle, en été. Aux parigots quoi, parce que nous, les gars du cru, et pas seulement ceux nés en Ville-Close mais aussi tous les marins du port de pêche et de plaisance, des travailleurs de la mer aux voileux des Glénan, on n’avait pas attendu la tendance hype pour tout ce qui touchait à la mer, non, la mer, nous, on était tombé dedans en étant tout petit. Nous, on avait bronzé et fait les quatre-cents coups sur la plage de la ville dorée, à fumer des P4 au pied des remparts que les plus téméraires d’entre nous (ou les plus fous) escaladaient pour sauter de tout en haut, à marée haute de préférence. Cotten, pour les concarnois, c’est devenu au fil du temps beaucoup plus que le nom de ce gars qui un jour a décidé de poser son sac et trois machines à coudre rue Adigard, entre le Lin et le Quai Carnot, en prise directe avec sa clientèle, les marins-pêcheurs. Cotten, avec le temps, c’est devenu plus qu’une marque, un nom commun. Comme on disait un frigidaire, une mobylette, quand tu partais en mer il y avait toujours un gars pour te demander, avec son accent concarnois inimitable à découper au Pradel : « t’as pas oublié ton Cotten ? » Je pense que ça, pour Guy, c’était, en somme, sa plus belle récompense.

On a tous porté du Cotten. Tous, gast ! Sans exception. Chaque fois qu’il pleut (et en Bretagne, il pleut de temps en temps), je sais que je peux compter sur elle, ma veste 40ème rugissants, indémodable, inusable, qui revendique cranement son slogan : « l’abri du marin ». Finalement, je me dis que Guy vient d’entrer dans la légende. Je garderai de lui ce beau regard lumineux et son sourire qui ne le quittait presque jamais, sans doute lié à un ineffable optimisme ou l’inverse, une soif d’avancer, de conquérir le monde de la mer. Les gens qui l’ont côtoyé vous le diront. Guy Cotten était fidèle en amitié et surtout, il savait d’où il venait. Il y a deux jours, Guy a lâché le bout, comme on dit ici. Tu es parti faire ton reuz ailleurs, pour ce voyage en solitaire dont on ne revient pas. Tu es sorti du port de plaisance de Concarneau, le petit vent froid et sec a mouillé tes yeux bleu azur. Tu as vu s’éloigner la Ville-Close, le passage Lanriec, le bois du Porzou et le fort du Cabellou. Avec les Glénan face à toi, tu as croisé un chalutier qui revenait de pêche. Les marins t’ont reconnu et salué. Le patron est sorti de la cabine et t’a lancé dans un éclat de rire : « route pêche Guy ! T’as pas oublié ton Cotten gast ! » Devant toi, la mer est belle. Elle te doit bien ça.

Hervé LE GALL
photographe – né en Ville Close.

Du reuz à Brest : les Tonnerres de Brest 2012, embarquement immédiat !

tonnerres de brestC’est un des événements majeurs de l’été, une fête que tous les brestois préparent depuis longtemps, voici les Tonnerres de Brest édition 2012, un cru qui s’annonce énorme pour tous les amoureux de la mer.

L’événement, qui va se dérouler à Brest du 13 au 19 juillet, affiche un programme dantesque : un millier de bateaux de toutes sortes, des spectacles sur le port de Brest, des centaines de concerts avec entre autres un festival international de fanfares et de musiques des ports du monde, des villages animés par les pays invités d’honneur, …

Pendant une semaine, le cœur de Brest va battre pour la mer et les marins. Un rendez-vous absolument incontournable !

cliquez ici pour en savoir plus sur Brest 2012 sur le site officiel des Tonnerres de Brest

• suivez les Tonnerres de Brest sur Twitter et sur Facebook

Du reuz en centre Bretagne depuis plus de vingt ans ! Festival des Vieilles Charrues 2012.

festival-des-vieilles-charrues-2012-reuz

Ah ! Les Vieilles Charrues. C’est pas seulement un festival de musiques, non c’est beaucoup plus que ça. Pour beaucoup de festivaliers, c’est l’occasion, une occasion unique, de se retrouver, de retrouver ses potes, une fois par an, dans une ambiance qu’on ne trouve que là-bas, sur la plaine de Kerampuilh. Je me souviens qu’une année Francis Cabrel avait résumé cet esprit dans une phrase définitive. « Le truc important aux Vieilles Charrues, c’est pas les artistes. C’est les Vieilles Charrues. » Il avait tout compris, capté de son regard bienveillant tout l’esprit, la quintessence même de ce festival. Une fête entre amis. Ah ! Le p’tit coup d’rouge au bar n°4 ou le Breizh Cola comme on veut, mais pour la bière (achetée au pichet) il faut y aller tranquillement et avec modération surtout quand il fait chaud. Tiens, la météo. Encore un sujet très accessoire aux Vieilles Charrues. Le festivalier, sec comme un coup de trique ou trempé comme une souche, est indécrottable. Ici on vient et on ne se pose pas trop de questions ! Sec ou mouillé, c’est pas trop le problème, gast ! Mais une chose est sûre, cette année, comme toujours, à Carhaix il va y avoir du reuz…

• à l’affiche du 21ème festival des Vieilles Charrues édition 2012 :

Jeudi 19 juillet : BAADMAN  /  ROVER  /  ZEBDA  /  DON RIMINI  /  DJANGO DJANGO  /  STUCK IN THE SOUND  /  IM TAKT  /  LA RUMEUR  /  KEZIAH JONES  /  LMFAO  /  BEAT ASSAILANT  /  PORTISHEAD  /  BREAKBOT

Vendredi 20 juillet : RICH AUCOIN  /  THE CURE  /  OTHER LIVES  /  BLOC PARTY  /  EL HIJO DE LA CUMBIA  /  HOLLIE COOK  /  COLIN  /  YOUSSOUPHA  /  DANYEL WARO  /  METRONOMY  /  BAXTER DURY  /  MARTIN SOLVEIG  /  THOMAS DUTRONC  /  TRIGGERFINGER  /  SOIG SIBERIL  /  BRIGITTE  /  M83

Samedi 21 juillet : RODRIGO Y GABRIELA  /  BOBBY AND SUE  /  STING  /  SELAH SUE  /  OUTSIDE  /  THE RAPTURE  /  KIRIL DZAJKOVSKI  /  BUSY.P  /  STEVAN VINCENDEAU  /  SALLIE FORD & THE SOUND OUTSIDE  /  ERIC MENNETEAU  /  C2C  /  HUBERT FELIX THIEFAINE  /  BADUME’S BAND  /  JUSTICE  /  BALTHAZAR  /  KANKA  /  TERMAJIK  /  CHRISTINE  /  YANN FANCH KEMENER  /  IRMA

Dimanche 22 juillet : CHINESE MAN  /  AVISHAI COHEN  /  AMADOU ET MARIAM  /  KASABIAN  /  RANDOM RECIPE  /  1995  /  ORELSAN  /  ENSEMBLE MATHEUS / JEAN CHRISTOPHE SPINOSI  /  LA FANFARE BUREK  /  BOB DYLAN  /  JESUS CHRIST FASHION BARB  /  SANTIGOLD (SANTOGOLD)  /  GARBAGE  /  ZARA MOUSSA  /  GOSSIP  /  DOPE DOD

voir le site internet du Festival des Vieilles Charrues

Bienvenue à Reuz.com le site qui fait son reuz et qui en parle.

les-plomarch-douarnenez-reuz-2012

Ça fait longtemps qu’il me démange, ce projet de blog. D’abord, il y a ce nom de domaine, reuz, hérité d’un ami qui n’est plus de ce monde, que je garde sous le coude comme un trésor depuis des lustres en me disant qu’un jour, j’en ferai quelque chose, quelque chose de bien. Et puis le temps passe, d’autres projets naissent et se développent, rétrogradant mon reuz en queue de peloton, tant et si bien que j’avais fini par me dire que reuz serait mon arlésienne et qu’il resterait à jamais coincé dans les cartons. Finalement, un jour que j’allais à Douarnenez et qu’il faisait beau, j’ai dit à ma moitié que Reuz était dans ma tête et qu’il fallait qu’il vive. Ni une ni deux, j’ai dessiné un logo sur fond de ciel bleu et en avant Guingamp ! Même le slogan – tout ce qui bouge en Breizh – m’a semblé convaincant, parce qu’il veut bien dire ce qu’on va raconter ici.

La Bretagne, c’est comme la Samaritaine, mais en mieux. Il s’y passe toujours quelque chose. Ce pays au début du monde n’engendre pas la mélancolie, non ça jamais. Le breton est d’un naturel festif, c’est donc pas les sujets qui vont manquer. Ici, sur Reuz, on va parler de fêtes, de festivals, de concerts, de musiques, de mer, de soleil, de crachin, de galettes pur beurre, et bien au delà des clichés on va vous parler de tout ce qui nous amuse et fait avancer les bretons, plus motivés que jamais.

On va faire du reuz quoi. Plutôt deux fois qu’une gast ! Vous êtes prêts ? Bienvenue à Reuz